Attention aux nouveaux radars double face


Par , le dans Actualités diverses - Aucun commentaire

Depuis quelques semaines, un nouveau modèle de radar a fait son apparition très discrètement sur le bord des routes. Il s'agit d'une nouvelle version du radar double face!



Testé dès 2014 par la Sécurité Routière, ce nouveau type de radar prend des photos de l'avant et de l'arrière des véhicules en infraction pour permettre d'identifier plus facilement l'auteur de l'excès de vitesse et éviter ainsi les fausses déclarations sur le conducteur au moment des faits. En effet, l'identification du conducteur est impossible dans environ 70% des cas puisque le radar ne flashe que l'arrière du véhicule.

Une nouvelle version du radar discriminant double face est actuellement testé sur trois sites répartis dans toute la France à Irreville (27), à Saint-Paul-lès-Dax (40) et à Exincourt (25).

La nouvelle cabine



On ne peut pas la rater, la nouvelle cabine du radar double face est désormais équipée d'un système posé dans une boite au-dessus de la cabine.

Par contre, si on sait que celle-ci renferme un radar de type LIDAR, le but de ce nouveau dispositif est encore inconnu. Il pourrait s'agir d'un système permettant de contrôler également le respect des distances de sécurité ou alors d'un système permettant une meilleure discrimination du type de véhicule pour éviter les fréquentes erreurs des radars discriminants qui flashent les véhicules légers en les prenant pour des poids-lourds.

En observant attentivement ce nouveau dispositif, on comprend bien qu'il s'agit de cabines de test car le cache installé pour masquer le système LIDAR est fixé avec de simples attaches rapides sans aucune protection. D'ailleurs à Irreville comme à Saint-Paul-les-Dax, le cache a rapidement été démonté quelques heures après l'installation de la nouvelle cabine.

La face avant



La face avant de la nouvelle cabine est identique à celle que l'on trouve actuellement sur les radars discriminants.

Dans la fenêtre du bas sont installés le système laser permettant l'identification de la voie de circulation, l'antenne radar mesurant la vitesse et le système de prise de vue.

Dans la fenêtre du haut se trouve, le système de flash et la seconde antenne radar utilisée pour la discrimination du type de véhicule.

La face arrière



La transformation d'un radar discriminant en radar double face est réalisée en remplaçant la face arrière de la cabine. Si visuellement cette dernière est identique à celle que l'on trouvait dans la version testée en 2014, le contenu est désormais complètement différent.

La fenêtre du bas contient le dispositif de prise de vue arrière ainsi qu'un système de flash infrarouge à leds qui rend le flash arrière invisible.

Le contenu de la fenêtre du haut est inconnu car la vitre est totalement masquée par un film noir qui pourrait être un filtre infrarouge installé devant un second flash.

Le déploiement des nouvelles cabines

Les cabines installées actuellement ne peuvent pas verbaliser puisque le radar double face n'est pas encore homologué.

Pourtant, le budget 2017 des radars automatiques prévoyait le déploiement opérationnel de 110 de ces nouvelles cabines avant fin 2017. Le programme a donc pris du retard mais l'installation de plusieurs de ces cabines nouvelle version indique que le projet n'est pas abandonné et que l'homologation du radar double face pourrait arriver avant la fin de l'année.

Lorsque le PARIFEX FALCO double face sera homologué, la Sécurité Routière prévoit son déploiement en remplacement de tous les radars discriminants actuellement installés. Mais dans sa feuille de route 2016-2020, elle annonce un objectif de 600 radars double face d'ici fin 2020. Un chiffre atteint avec de nouvelles installations mais aussi avec le remplacement de radars fixes classiques en radars double face.